Nos modalités d'admission

Demande de prise en soin

 

Le SSIAD intervient sur prescription médicale auprès :

 

- des personnes âgées de plus de 60 ans, malades ou en perte d'autonomie ;
- des personnes âgées de moins de 60 ans handicapées ou atteintes d'une maladie chronique.

 

Le SSIAD intervient sur 7 villes de la métropole lilloise : Lambersart, Lompret, Marquette-Lez-Lille, Pérenchies, Saint-André-Lez-Lille, Verlinghem et Wambrechies. Afin de bénéficier des services du SSIAD il faut donc résider sur le secteur d'intervention. 

 

L'admission repose ainsi sur : 

 

- la situation géographique;

- les conditions matérielles, psychologiques et sociales;

- l'état de dépendance défini par la grille AGGIR (qui relève d'une aide partielle ou totale);

- la nature des soins à dispenser (qui relève de la compétence de l'aide-soignant(e) et de l'infirmier(ère)).

Le SSIAD ayant une capacité de 90 places, la personne répondant aux critères d'admission pourra être inscrite sur une liste d'attente.

 
La visite de pré-admission

 

Avant toute admission, une visite de pré-admission est réalisée par l'IDEC accompagné(e) de l'ergothérapeute ou d'un(e) aide-soignant(e) de l'équipe.

La visite s'effectue principalement au domicile du patient, parfois en établissement avant le retour à domicile. La présence d'un proche est souhaitée lorsque celle-ci a lieu. 

 

La visite de pré-admission permet un moment d'échange durant lequel nous répondrons à toutes vos questions et expliquerons notamment le fonctionnement du SSIAD. L'IDEC effectue également une évaluation de la situation, des besoins et recueille les attentes de la personne. 

Le document individuel de prise en charge (DIPEC) est également élaboré lors de cette visite.

 

Les interventions à domicile

Les passages sont déterminés en fonction : 

- du degré de dépendance de la personne prise en soin
- des prescriptions médicales
- des besoins spécifiques du patient
- des possibilités du service

La directrice se réserve le droit de modifier le nombre, la durée et le contenu des interventions en fonction de l’évolution de l’état de santé du patient et peut imposer dans l’intérêt de celui-ci la mise en place d’aides techniques.